Astuces,  Boissons,  Oenologie

Le parcours d’un passionne du vin

En France le vin est toujours présent à table, c’est pour cette raison que chaque recette devra correspondre au goût du vin. Nous allons parler d’une histoire de vin.

Le déclic de la passion de vin

Chacun à son parcours pour devenir un passionné du vin. Mais tous ceux qui sont dans le métier ont été longtemps éduqués au milieu du vin. Ensuite, ils ont suivi des cours d’œnologie dans une école destinée pour le vin, et sa culture ainsi que les vocabulaires à apprendre. Ensuite, il y en a qui ont eu la chance de se faire coacher par un spécialiste du vin ou un viticulteur professionnel. Et au départ, on se fait plaisir à déguster du vin, et on ne se limite pas aux goûts du vin dans la cave, mais on s’aventure dans des restaurants, juste pour découvrir la saveur du vin. Et la dégustation a donné encore plus de motivation à s’intéresser sur la culture de la vigne. On sent également par les différents goûts la complexité du travail d’un viticulteur. Et on recherche une place qui se situe tout près de la vigne, dans la fabrication du vin. C’est à ce moment-là que l’on découle les divers cépages et la culture du vin. On aura plus d’expériences quand on voyage à découvrir les vins.

L’espèce Vitis vinifera

C’est l’espèce originale du vin commercialisé que l’on découvre sur le marché actuellement. Celui-ci a déjà existé au moins 7000 ans avant Jésus Christ qui est tout de même long. On y a retrouvé de l’acide d’arthrite dans les jars qui a permis à la constatation que le vin pouvait se transformer en alcool et en vinaigre. C’est dans l’Asie que cette espèce s’est beaucoup développée, puis sa culture s’est propagée en Grèce. Pour la France, c’est à Marseille que l’on a rencontré le premier vin. L’histoire a continué dans la région du nord de la France, mais ce sont les évêques et les moines qui l’ont plus développée. Le vin était devenu une monnaie d’échange puisque les chercheurs ont découvert que l’on peut conserver le vin plus longtemps. Le vin est alors devenu un produit que l’on exporte. En ce moment, il existe une pluralité d’espèces de vignes qui ont été greffées, trouvez des informations ici avec toutes les variétés de cépages.

Pour les termes dans le vin

Le label que tous les acteurs dans le vin devront connaître est le HVE ou haute Valeur environnementale. C’est un label qui préserve l’écosystème naturel et réduit la pression sur l’environnement. Il est tenu dans le domaine viticole qui autorise la production du vin naturel. Le vin biologique est issu d’une culture sans utilisation des produits toxiques, ce qui réduit l’usage des intrants. Par contre, l’usage des pesticides à base naturels est autorisé. Les gens utilisent alors du cuivre et du souffle, mais dans une zone bien encadrée. Il faut 3 ans pour obtenir un certificat bio, avec la signature des techniciens et un contrôle rapproché de la part des industries qui sont autorisées à donner une certification dont : Eco serre, vérités, etc.

À noter que le vin est maintenant industrialisé, mais les viticulteurs pensent revenir à la méthode d’avant pour valoriser le vin.